DU 22 AU 27 AOÛT 2021

 

OPPÈDE-LE-VIEUX

 

 

 

 

 

 

LE FESTIVAL

 

"Les Concerts au coucher de soleil"

 

... Ou comment un lieu magique, Oppède-le-Vieux, site patrimonial remarquable, nous invite au rêve et à l’utopie.

 

La passion commune de Cyril Diederich, de ses amis musiciens et chanteurs lyriques, a permis, lors des précédentes éditions du festival, de suspendre le temps et faire de ces belles soirées d’été, une rencontre émotionnelle d’exception entre un public ébloui et la générosité des artistes.

 "Chers amis, C’est en gardant mémoire de l’été 2020, où nous avons pu organiser la quatrième édition des Concerts au coucher de soleil, que je poursuis, aujourd’hui, le festival avec conviction, l’inscrivant en fidélité dans ce lieu magique, site patrimonial d’Oppède-le-Vieux. Retrouver l’été prochain le cycle Mozart, initié en 2019, était ma priorité et c’est avec plaisir que je vous propose de nous rejoindre les 23, 24 ou 25 août 2021 pour découvrir l’opéra Don Giovanni. Les solistes du Paris Symphonic Orchestra, tous membres des grands orchestres français nationaux formeront, avec nos chanteurs lyriques, un ensemble d’artistes fidèles aux concerts depuis la création. Pour garder le sens du devoir de transmission, j’ai le plaisir d’inviter, cette année, trois jeunes talents de haut niveau, issus de la nouvelle génération, découverts à l’occasion des grands concours internationaux de chants. Un concert exceptionnel, sera présenté en la collégiale Notre-Dame Dalidon et sur son parvis, le 27 août 2021, dans un répertoire allant de la musique sacrée aux plus beaux airs d’opéras. Je forme le vœu que nous partagions, au cœur de la commune d’Oppède-le-Vieux, cette exceptionnelle aventure musicale orientée vers l’opéra et qu’elle devienne pérenne. Je vous confirme que, quel que soit l’horizon sanitaire, nous saurons, comme l’an passé, nous adapter au mieux afin de vous accueillir dans le respect d’un protocole qui serait imposé. En attendant de vous retrouver dans le partage émotionnel." Cyril Diederich Directeur musical et artistique des Concerts au coucher de soleil Le mot du maire : "Depuis cinq ans la magie des Concerts au coucher du soleil, organisés par l’association éponyme sous la direction du maestro Cyril Diederich, nous entraîne au gré des plus beaux airs lyriques, au crépuscule, dans le cadre féerique de la collégiale de Notre Dame d’Alidon au vieil Oppède. En 2020, malgré le contexte sanitaire, cet événement fut une des rares manifestations culturelles maintenues dans le Luberon au cours de l’été. Le succès a été au rendez-vous récompensant ainsi l’immense travail préparatif de l’ensemble des équipes mobilisées, musiciens, techniciens, bénévoles, le soutien des sponsors et des élus ! Nous avons tenu le défi de maintenir cette magnifique initiative culturelle, fruit du talent et de la générosité, afin qu’elle puisse se prolonger malgré la pandémie. C’est ainsi qu’il a été décidé de « descendre » de notre Dame d’Alidon à la place de la Croix afin de disposer d’un espace suffisant tout en conservant une qualité des lieux propice à l’éclosion de cette alchimie lyrique. Cette cinquième édition, c’est aussi le signe de la maturité. Le nombre cinq représentant dans l’art alchimique très présent dans l’oeuvre de Mozart, celui de la quintessence, par la réunion des quatre éléments complétés d’un cinquième, qui, au centre de tout, assure la cohésion et l’harmonie de l’ensemble. Cette année sera donc l’année de l’opéra Don Giovanni, oeuvre centrale de Mozart, considérée comme la quintessence du génie mozartien, que Richard Wagner qualifiait de « l’opéra des opéras », comme le rappelle Cyril Diederich. L’édition 2021 sera donc l’occasion de nous retrouver pour ce rendez-vous estival exceptionnel et je remercie, par avance, toutes celles et ceux qui par leur talent, leur mobilisation et leur dévouement en permettront son accomplissement afin que vive, à Oppède, l’art, la culture et le partage." Jean-Pierre Gérault Maire d’Oppède "La musique... l’opéra... comme une respiration, un souffle de vie, un cadeau aux égarés comme aux gens heureux... Lorsqu’il y a cinq ans, Cyril Diederich m’a demandé de le rejoindre pour retrouver Oppède-le-Vieux comme au temps jadis d’un festival sous les remparts, j’ai immédiatement adhéré au projet de cette nouvelle aventure musicale qui semblait pouvoir trouver sa place dans ce lieu magique qu’est la collégiale Notre-Dame Dalidon, à « l’heure bleue » de la fin du jour. Les concerts au coucher de soleil étaient nés. Le premier « rayonnement » ou « cadeau » ou « bonheur » fut de retrouver, aux côtés du Maestro, la passion de fidèles musiciens solistes et chanteurs lyriques au talent reconnu, dans une communauté harmonieuse au service de la musique et de l’opéra en particulier. Le soutien des élus, l’investissement des bénévoles, la générosité des familles locales « hébergeantes » et la contribution financière de premiers donateurs furent parallèlement le secret de l’aboutissement de ce projet un peu fou. La présence d’un public nombreux a été comme une récompense gratifiante pour notre petite équipe tout comme pour celles et ceux qui se sont investis sans compter à nos côtés. Aujourd’hui, à l’aube de notre prochaine édition, bravant le temps des fragilités de tous bords, nous poursuivons le chemin en confiance, convaincus que la vérité des cœurs est indestructible, l’émotion toujours possible, face aux maux de ce monde en tourbillon. Si nous ne pouvons suivre seuls ce chemin, je suis aujourd’hui convaincue que l’opéra pour tous nous rassemblera autour de valeurs humaines simples et que chacun apportera sa contribution pour rendre pérenne l’opéra au coucher de soleil. Quelle que soit votre participation elle sera la bienvenue." Marie-Dominique Besson, Présidente

 

 

 

 

 

LA PROGRAMMATION

 

 

Les Concerts au coucher de soleil

présentent

 

3 soirées d’Opéra

les 23, 24 et 25 août 2021 à 20 h 30

Oppède-le-Vieux

Notre-Dame Dalidon et place de la Croix

 

Don Giovanni

de

Wolfgang Amadeus Mozart

 

Opéra présenté en version resserrée

 

et

 

Une soirée de concert « Jeunes talents »

le 27 août 2021 à 19 h 30

 

Direction musicale – Cyril Diederich

 

 

 

 

Les 23, 24 et 25 août à 20h30

Don Giovanni

Wolfgang Amadeus Mozart

Livret de Lorenzo Da Ponte

 

Distribution :

 

Don Giovanni – Olivier Déjean

Le Commandeur – Jérôme Varnier

Donna Anna – Anara Khassenova

Don Ottavio – Léo Vermot-Desroches

Donna Elvira – Fabienne Conrad

Leporello – Gilen Goicoechea

Zerlina – Marine Chagnon

Les solistes du Paris Symphonic Orchestra

Violon solo – Christophe Guiot

Sous la direction musicale de Cyril Diederich

 

 

 

 

Biographie

 

Né à Salzbourg le 27 janvier 1756 et mort à Vienne le 5 décembre 1791. Enfant prodige (il prend ses premières leçons de clavecin à l'âge de quatre ans et commence à composer à l'âge de six), Mozart connaît rapidement la célébrité grâce aux nombreuses tournées que lui fait faire son père, Léopold, qui est aussi son professeur et son mentor.

 

Malgré sa brève existence, il est un des compositeurs les plus prolifiques de l'histoire de la musique. Dans le domaine lyrique, après des oeuvres de jeunesse (La finta semplice, Mitridate, re di Ponto, Lucio Silla, La finta giardiniera, entre autres), Mozart affirme véritablement sa personnalité avec Idomeneo (1781). L'enlèvement au sérail, l'année suivante, marque l'achèvement de son indépendance et le début des chefs-d’oeuvre de la maturité : Les noces de Figaro en 1786, Don Giovanni en 1787, Così fan tutte en 1790, La flûte enchantée en 1791. La clémence de Titus, qui revient au genre seria, est son dernier opéra.

 

"Avec vingt-cinq oeuvres ou projets d'oeuvres sur une période de vingt-quatre années, l'opéra constitue, avec le concerto et plus particulièrement le concerto pour piano, les deux massifs irréductibles du génie mozartien. Dramaturge dans l'âme, comme on peut s'en rendre compte à travers toute sa correspondance, Mozart trouve dans l'art lyrique, avec son dialogue entre la voix et l'orchestre, le lieu idéal de la rencontre, de la parole et de la musique, le domaine où son génie créateur pourra s'imposer avec le plus d'évidence et d'éclat. L'opéra chez Mozart, en sa trajectoire exemplaire, s'inscrit, à la fois, comme point d'aboutissement et point d'ouverture du genre. Il l'occupe pratiquement sa vie durant, du Devoir du premier commandement, composé à l'âge de onze ans, à La flûte enchantée au terme de sa vie. Tous les genres en vigueur à l'époque y sont abordés : intermède, action sacrée, pastorale, bergerie, sérénade théâtrale, mélodrame, opéra seria, opéra buffa, Singspiel, où s'affirme progressivement la perfection d'un style capable d'embrasser dramatiquement et musicalement la vérité complexe de la vie."

extrait du Guide des opéras de Mozart sous la direction de Brigitte Massin-Fayard.

 

 

Échec du désir et triomphe de la musique

 

À Séville, en Espagne, séducteur blasphémateur, Don Giovanni avance, masqué, pour séduire Donna Anna, par ailleurs fiancée à Don Ottavio. Anna le repousse et reçoit la protection du Commandeur, son père. Au cours d’un duel nocturne, Don Giovanni blesse à mort le vieil homme, avant de s’en aller, sans le moindre remords, vers d’autres proies, toujours flanqué de son valet Leporello, complice récalcitrant de ses audaces. Donna Elvira et Zerlina seront les autres victimes criantes du libertin. Après avoir perpétuellement glissé entre les mailles des filets – et s’en être délecté avec concupiscence – Don Giovanni ira brûler dans les flammes de l’enfer, entraîné par le spectre du Commandeur venu venger sa fille et rétablir l’ordre des choses.

 

Acte 1

Don Giovanni ne vit pour que séduire. Après avoir violenté Donna Anna, dont il tue le père, le Commandeur, au cours d’un duel, c’est Donna Elvira, une ancienne conquête, qui se dresse sur son chemin. Elvira accable de reproches son séducteur qui préfère s’éclipser discrètement et laisser le soin à son valet, Leporello, de répondre à ses récriminations. Leporello entame alors la lecture des innombrables trophées féminins de son maître dans l’air dit « du catalogue ». Mais est-il possible de décrire la vraie nature du carnassier ?

 

Après l’épisode Elvira, Don Giovanni tombe, par hasard, sur un mariage villageois où Zerlina s’apprête à épouser Masetto. Impossible de laisser passer l’occasion : le séducteur passe en force, menace le futur mari s’il ne décampe pas sur le champ et promet monts et merveilles à la jeune et fraîche Zerlina, d’abord hésitante, mais vite conquise.

 

Jouissances et réjouissances sont au menu du bal organisé par Don Giovanni. Pourtant, les menaces pèsent sur la tête de Don Giovanni : Donna Anna a reconnu en lui son séducteur et le meurtrier de son père et Elvira comme Zerlina semblent bien décidées à se venger. Mais qu’importe ! Ce bal sera l’occasion de nouvelles conquêtes. Et les danses étourdiront et le vin coulera à flots.

 

Acte 2

Don Giovanni a non seulement échappé à ses poursuivants mais il a laissé Leporello prendre sa place et son costume et risqué le châtiment que ses ennemis lui réservaient. Elvira, toujours éprise de Don Giovanni, prie le ciel en sa faveur, tandis qu’Anna conjure son fiancé Don Ottavio de lui accorder un temps supplémentaire avant de s’engager – le temps qu’elle fasse le deuil de son père.

 

Au cours du banquet qu’il organise chez lui, Don Giovanni se comporte en glouton et rudoie plus que jamais Leporello. Sa surprise est grande en revanche lorsque frappe à sa porte la statue du Commandeur, que Don Giovanni n’a pas frémi d’inviter à souper lorsqu’il l’a croisée quelques heures plus tôt au cimetière. L’heure du blasphémateur semble avoir sonné : le spectre le saisit de sa main glaciale et exige qu’il se repentisse – ce que Don Giovanni refuse. Hurlant de douleur, il est entrainé dans les flammes de l’enfer, au cours d’une scène dramatique, noire et grandiose.

 

 

 

Vendredi 27 août 2021 à 20h

Collégiale Notre-Dame Dalidon à Oppède-le-Vieux

 

Solistes:

 

Inna Kalugina - Soprano lyrique

Mathilde Lemaire - Soprano colorature

Gabriel Jublin - Contre-ténor

Les solistes du Paris Symphonic Orchestra

réunis en formation de musique de chambre

 

Direction musicale Cyril Diederich

 

Dans la collégiale

 

Georg Friedrich Haendel - Aria pour contre-ténor - Gabriel Jublin

Chiudetevi, miei lumi - Extrait de l’opéra Admeto

 

Georg Friedrich Haendel – Aria pour contre-ténor – Gabriel Jublin

Aure, deh, per pietà – Extrait de l’opéra Giulio Cesare

 

Wolfgang Amadeus Mozart - Aria pour soprano – Mathilde Lemaire

Laudate Dominum - Extrait des Vêpres solennelles d’un confesseur

 

Nicolas Porpora – Aria pour contre-ténor – Gabriel Jublin

Qual turbine che scende – Extrait de l’opéra Germanico in Germania

 

Giovanni Battista Pergolèse - Duo pour soprano lyrique et contre-ténor -

Mathilde Lemaire et Gabriel Jublin -Stabat Mater – Extraits 1-5-12

 

 

Sur le parvis de la collégiale

 

Giacomo Puccini - Aria pour soprano lyrique – Inna Kalugina

Donde lieta uscì - Extrait de l’opéra La Bohème

 

Léo Delibes - Aria pour soprano colorature – Mathilde Lemaire

L’air des clochettes « Où va la jeune hindou ? » - Extrait de l’opéra Lakmé

 

Vincenzo Bellini – Aria pour soprano lyrique – Inna Kalugina

Casta diva – Extrait de l’opéra Norma

 

Léo Delibes – Aria pour 2 sopranos

Mathilde Lemaire et Inna Kalugina

Duo des fleurs « Sous le dôme épais » - Extrait de l’opéra Lakmé

 

Isabelle Aboulker – Mathilde Lemaire

Je t’aime - Vocalise amoureuse et éperdue pour soprano colorature

 

 Alfredo Catalani – Aria pour soprano lyrique – Inna Kalugina

Extrait de l’opéra La Wally

 

Johan Strauss - Duo pour 2 sopranos – Mathilde Lemaire et Inna Kalugina

La Barcarolle – Extrait de l’opéra Les Contes d’Hoffmann

 

 

 

 

 

LES ARTISTES

 

 

 

CYRIL DIEDERICH

Direction musicale et artistique

 

Après son cycle d’étude instrumentale et d’écriture au conservatoire national supérieur de musique de Paris, avec un premier prix de cor, il obtient successivement deux prix de direction d’orchestre aux concours internationaux de Florence (Italie) et Katowice (Pologne).

 

Par la suite, Michel Glotz, directeur artistique de Herbert van Karajan, l’invite à assister au travail du Maître à la Philharmonie de Berlin, durant plusieurs semaines ; cette circonstance fut déterminante pour son évolution artistique.

 

Sa rencontre avec le Maestro français Georges Prêtre, dont il sera l’unique disciple, sera un autre événement d’une importance toute aussi essentielle.

 

Le lien exceptionnel qui l’a uni à cet artiste, tant sur le plan professionnel qu’amical, lui a permis d’approfondir et de réaliser ce qui a toujours contribué au rayonnement de cet immense chef d’orchestre, à savoir, la recherche permanente de la tension dramatique que ce soit à l’opéra ou en concert.

 

 

Parcours :

 

2012 - Directeur musical du Paris Symphonic Orchestra

2007 - Chef permanent et conseiller musical à l’opéra de Marseille

1998 - Directeur artistique et musical de l’Orchestre Symphonique Rhin-Mulhouse

           - Premier chef invité à l’opéra National du Rhin (Strasbourg)

1984 - Directeur artistique et musical de l’Orchestre National et de l’Opéra National de   Montpellier

1978 - Chef adjoint à l’Orchestre National de Lille

1975 - Chef assistant à l’Orchestre National de Lyon

 

Discographie :

 

« Les Huguenots » - Giacomo Meyerber

« Mireille » - Charles Gounod

« Harold en Italie – Hector Berlioz

« Les Noces de sang » - Charles Chayne

« Les mélodies françaises » - soliste José Van Dam

« Airs d’opéras français » - soliste Thérèse Pollet

 

 

En 1986, Cyril Diederich reçoit le prix de la révélation musicale de l’année,

décerné par l’ensemble de la critique musicale française.

 

Contact :

Monsieur Daniel Lombard – Agence Musicaglotz

daniel.lombard@musicaglotz.com

Téléphone : 01.42.34.53.47.

 

plus d'informations sur le site

cyril-diederich.com

 

 

 

LE PARIS SYMPHONIC ORCHESTRA

Orchestre

 

En 2004, le Paris Symphonic Orchestra (PSO) est créé à vocation d’enregistrements en studio. Il faut savoir que l’exigence technique de l’enregistrement en studio impose des musiciens de très haut niveau, lesquels sont recrutés au sein de nos orchestres nationaux (Opéra de Paris, Orchestre de Paris et les deux orchestres de Radio France : le National et la Philharmonique).

 

En 2012, Cyril Diederich prend la direction musicale de cet orchestre pour réaliser une activité de scène avec public : concerts symphoniques, Oratorios, Ballets et Opéras.

 

A cet effet, le Maestro associera au Paris Symphonic Orchestra un chœur d’oratorio de 200 choristes.

 

Cette formation se produit dans sa version symphonique avec un effectif d’une cinquantaine de musiciens et dans sa version musique de chambre de 15 musiciens à 5 musiciens.

 

Le P.S.O. par la qualité de ses musiciens, la richesse de son répertoire, l’exceptionnelle entente entre les artistes et leur chef d’orchestre, a forgé une excellente réputation auprès de leurs pairs, du public et de la critique professionnelle, prenant ainsi une place remarquable dans le milieu musical.

 

Pour les concerts au solstice d’été sont réunis :

Christophe Guillot - soliste Opéra de Paris - violon solo

Fanny Coupé - soliste Orchestre Philharmonique Radio France – alto solo

Elisabeth Pallas - premier violon Opéra de Paris - 2ème soliste

Philippe Nadal – invité Opéra de Paris – violoncelle solo

Héloïse Dély – invité Opéra de Paris – contrebasse solo

 

 

 

CHRISTOPHE GUIOT

Violon solo

 

Issu d’une longue lignée de musiciens populaires et classiques, Christophe Guiot se passionne très jeune pour le violon.

 

Entré au Conservatoire national supérieur de musique de Paris simultanément dans la classe de violon de Christian Ferras et dans la classe de musique de chambre de Geneviève Joy, il en sort brillamment avec deux premiers prix en 1980 et 1981.

 

Membre de l’orchestre des jeunes de l’Union européenne, il s’enrichit d’une immense culture musicale auprès de chefs aussi prestigieux que Herbert von Karajan et Lorin Maazel.

 

Il est nommé soliste à l’orchestre de l’Opéra national de Paris.

 

Parallèlement Christophe Guiot mène une carrière remarquable de musicien de chambre et de soliste tant en France qu’à l’étranger.

 

Il est actuellement le violon solo du Paris Symphonic Orchestra.

À ce titre il était à la création des deux premières éditions des Concerts au coucher de soleil et assurera la saison 2019.

 

Violon solo sous la direction musicale de Cyril Diederich, il interprète la 9ème symphonie de Beethoven et Jeanne au bûcher de Honegger à l’Eglise de la Madeleine ainsi qu’un concert en hommage à Offenbach en mars 2019.

 

Il est actuellement le violon solo du Paris Symphonic Orchestra.

À ce titre, il était déjà présent à la création des trois premières éditions des Concerts au coucher de soleil et assurera, pour cette cinquième édition, la saison 2021.

 

 

 

MATHILDE LEMAIRE

Soprano

Artiste lyrique soprano colorature, Mathilde Lemaire étudie le chant à l'École maîtrisienne régionale des Pays de la Loire dès l'âge de 11 ans, avant de poursuivre son cursus aux conservatoires d'Angers et de Nantes jusqu'en 2013.

 

Depuis 2018, Mathilde est lauréate de plusieurs concours internationaux. C'est dans un répertoire aussi varié que l'opéra, l'opérette, la mélodie, le lied et la musique sacrée que Mathilde révèle tout l'éventail de son talent. Pour enrichir sa palette artistique, elle explore des univers complémentaires tels que la pratique chorale (avec les ensembles vocaux Mélisme(s), Zene et Hilarium), instrumentale (harpe et piano), la danse (par les claquettes qu'elle enseigne depuis 8 ans), le théâtre et la relation humaine (diplômée psychologue clinicienne depuis 2016).

 

La discographie de Mathilde comprend plus de 35 enregistrements d'albums pour le label ADF-Bayard Musique (musique sacrée, classique et religieuse). Elle enregistre notamment l'album solo "Sainte-Thérèse/Mathilde Lemaire" en 2017, l'hymne des JMJ (Journées Mondiales de la Jeunesse) 2016 et 2019, les psaumes de André Gouzes et de Michel Wackenheim et prête sa voix sur les albums de grands noms de la chanson religieuse tels que Mannick, Marie-Louise Valentin, Jo Akepsimas, Laurent Grzybowski, etc.

 

Mathilde s'est produite également pour le label enfant Arc-en-Ciel.

 

Découverte par Cyril Diederich au concours des Voix nouvelles de Gordes 2020, elle participera, sous sa direction, à la cinquième édition des Concerts au coucher de soleil pour une soirée consacrée à trois jeunes talents lyriques, donnée le 27 août 2021, à la collégiale Notre-Dame Dalidon.

 

 

 

FABIENNE CONRAD

Soprano

 

Diplômée de Sciences Politiques et Premier Prix de formation musicale et de piano, Fabienne Conrad se tourne ensuite vers le chant lyrique, remporte le concours des jeunes interprètes féminines de Madrid et chante son tout premier rôle au Teatro Real sous la direction de Jesús López Cobos dans le Dialogue des Carmélites de Poulenc.

 

Très appréciée pour son expressivité, elle est rapidement engagée pour des rôles de premier plan, en Espagne et en Belgique. C’est dans le rôle de Violetta dans La Traviata à l’Opéra de Rouen, en 2012, que la jeune soprano est révélée au public français et remarquée par la presse musicale : « Son assurance, sa technique vocale solide, la qualité de la couleur de son timbre si caractéristique, son élégance de diction... ».

 

Elle remporte également un vif succès au cours d’une tournée de concerts avec orchestre, en Russie, où elle est invitée régulièrement pour interpréter, notamment, les grands airs italiens et français du répertoire romantique.

 

L’année 2015 lui offre, outre la reprise des rôles de Violetta dans La Traviata et de Mimi dans La Bohème, les rôles-titres dans Mireille de Gounod, Madame Butterfly de Puccini...

Durant la saison 2017, elle remporte un immense succès dans l’opéra Cinq-Mars de Charles Gounod à l’Opéra de Leipzig.

 

Son sens de la scène et sa musicalité font de Fabienne Conrad une artiste à qui l’on confie des rôles particulièrement exigeants. Elle est l’une des rares interprètes à pouvoir chanter les quatre rôles de soprano des Contes d’Hoffmann : Olympia, Giulietta, Antonia et Stella.

 

Invitée régulièrement par Alain Duault, elle participe à une série de récitals en partenariat avec Radio Classique.

Sous la direction musicale de Cyril Diederich, Fabienne Conrad interprète le rôle de Manon dans l’opéra de Massenet à l’Opéra National de Lituanie à Vilnius. Elle est également invitée, depuis plusieurs années, à participer aux oratorios et concerts que Cyril Diederich présente à Paris en l’église de la Madeleine, dont récemment la 9e symphonie de Beethoven.

 

En 2018 pour la deuxième année elle est revenu chanter dans le cadre des Concerts au coucher de soleil dans un répertoire varié : Pergolèse, Massenet, Mozart, Verdi… et interpréta, entre autres, des extraits du Faust de Gounod dans le rôle de Marguerite.

 

Dans le cadre de la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil elle interprète le rôle de Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart. En 2020, elle fut Elettra, Donna Elvira et la deuxième dame dans Idemeneo, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart. En 2021, elle interprètera le rôle de Donna Elvira dans l’opéra Don Giovanni de Mozart.

 

 

 

INNA KALUGINA

Soprano lyrique

 

En 2011, Inna Kalugina est entrée à L'Académie Nationale de musique Tchaïkovski et est devenue auditeur libre. En 2013 elle devient étudiante du département vocal (classe de Irina Semenenko). En 2017 elle a obtenu un baccalauréat avec honneur.

 

Lauréate du concours Ukrainien "nouveaux noms de L'Ukraine" Inna a été récompensée par la Fondation culturelle ukrainienne et a pris une part active à la vie culturelle de L'Académie, en particulier à l'Opéra studio. En 2017 elle fait ses débuts à l'Opéra de Lviv et est engagée pour le rôle de La Contesse dans Les Noces de Figaro de Mozart.

 

En novembre 2018, elle rejoint le projet Ópen Opera Ukraine et fait ses débuts comme Deuxième Dame dans Didon et Enée de Purcell. En juin 2019, Inna a été diplômée de L'Académie Nationale de musique et a obtenu un diplôme de master. Cette même année elle chante dans le rôle de Iolanta dans Iolanta de Tchaïkovski à l’Opéra of Music Academy.

 

De 2017 à 2019 Inna a suivi des master-classes avec un professeur de musique à UCLA, Kalifornia, maestro Vladimir Chernov en Autriche. Elle travaille également avec vocal coaches du Teatr Wielki Opera Narodova Eytan Pessen, Matthias Rexroth et Olga Pasiechnik à Varsovie. En octobre 2019, elle poursuit ses études à L'Ecole Normale de musique de Paris (cours de perfectionnement, classe de Professeur Vladimir Chernov). Elle participe au projet «l’Académie de la Voix » ou elle fait une master class avec la célèbre soprano Annick Massis.

 

Cyril Diederich découvre Inna Kalugina en 2020 au concours de chant de l’Ecole Normale de Paris et l’engage pour un premier concert à Oppède-le- Vieux. Elle participera à la cinquième édition des Concerts au coucher de soleil pour une soirée de concerts consacrée à trois jeunes talents lyriques, concert donné le 27 août

 

 

 

Anara Khassenova

Soprano

 

Anara Khassenova, dans un premier temps, étudie le piano et intègre la maîtrise de sa ville natale au Kazakhstan. Arrivée en France pour poursuivre ses études de chant lyrique, elle obtient brillamment son DNSPM en 2018 dans la classe d’Anne Constantin ainsi qu’une licence en musicologie à la Sorbonne.

 

Remarquée pour sa musicalité et son timbre, elle rejoint l’académie Jaroussky en 2017 et est appréciée par les critiques lors de ses apparitions durant les concerts de la saison, notamment avec les ensembles Artaserse et Le Concert de la Loge. Anara est aussi lauréate de la fondation Royaumont.

 

Depuis lors, cette jeune soprano chante sous la baguette de chefs remarquables tels que Cyril Diederich, Alexis Kossenko, Mathieu Herzog, Geoffroy Jourdain, Valentin Tournet, Robert Howarth. En récital, elle se produit régulièrement avec le pianiste Pierre-Yves Hodique.

 

Elle apparaît également aux côtés de Vincent Mussat et Gaspard Dehaene durant la saison 2019-2020 au Centre de musique de chambre de Paris.

 

Sur scène elle interprète Laoula dans L’Étoile de Chabrier dirigée par Alexis Kossenko à l’Atelier lyrique de Tourcoing, Galatea dans Acis and Galatea de Haendel mis en scène par Claus Guth, Susanne dans Le Nozze di Figaro, La Baronne dans La vie Parisienne et Constance dans Dialogues des Carmélites et reçoit de nombreuses critiques enthousiastes pour ses performances.

Dernièrement, on a pu l’entendre en direct sur Radio Classique lors du lancement de la saison musicale du Musée de l’armée aux Invalides sous la direction d’Alexis Kossenko dans l’air de concert “Ah ! Perfido” et dans le trio “Tremate, empi, tremate” aux côtés de Paul Gay et Christophe Einhorn.

 

Anara incarne le rôle d’Adina dans L’Elisir d’amore lors du festival Vichy Estivale 2021. Elle est également Donna Anna dans Don Giovanni dirigé par Cyril Diederich au festival des Concerts au Coucher de Soleil. En 2021, Anara fera ses débuts aux côtés de Franck- Emmanuel Comte et son ensemble Le Concert de l’Hostel Dieu dans le rôle-titre de l’opéra Talestri de Walpurgis ainsi que dans divers programmes (Folia et Jubilatio). Prochainement elle sera Jocasta dans Le Amazzoni nell’isole fortunate de Pallavicino aux côtés de Christophe Rousset et son ensemble Les Talens Lyriques.

 

 

 

MARINE CHAGNON

Mezzo-Soprano

 

Diplômée d’une licence « mention très bien à l’unanimité » du Conservatoire National de Musique de Paris, Marine Chagnon poursuit actuellement son master dans la classe d’Elène Golgevit.

 

Passionnée par la pluralité des arts qu'elle retrouve à l'opéra, elle se forme en danse Modern’Jazz ainsi qu’en art dramatique et s’applique à toucher à tous les styles musicaux, telle que la musique ancienne.

 

On a déjà pu voir cette mezzo-soprano sur scène dans Lola de Cavalleria Rusticana, la Tasse Chinoise et la Chatte de l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre du Châtelet (Concert Tôt), Cherubino des Nozze di Figaro, Nancy de Albert Herring, La Périchole (rôle-titre) au Théâtre National de Bayonne, Annio dans la Clemenza di Tito au Grand Théâtre de Dijon…

 

Dans le répertoire baroque, on a pu l’entendre à l’Opéra de Dijon dans le rôle d’Euridice de l’Orfeo puis dans Vénus du Ballo delle Ingrate (Arts Florissants) au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris ainsi que dans l’émission « Génération France Musique » aux côtés de Philippe Jaroussky.

Cette artiste lyrique a reçu le Prix Jeune Espoir au Concours international de Mâcon en 2018 et le Prix Spécial du Jury du Concours international de Canari (Corse) en août 2019. Elle est lauréate des académies de Villecroze, Royaumont, Frivolités Parisiennes et Philippe Jaroussky ainsi que du prix de la Fondation Marie Dauphin de Verna (Fondation de France).

 

On pourra entendre Marine dans le rôle de Lucilla, La Scala di Seta de Rossini, dans une coproduction Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris/ Philharmonie de Paris, ainsi que dans le rôle de Nicolette de l'Amour des Trois Oranges de Prokofiev à l'Opéra National de Lorraine.

 

Pour la saison prochaine, elle sera Belle dans La Belle et la Bête de Philip Glass à l’Opéra de Caen ainsi qu’au Théâtre de l’Athénée.

Marine sera invitée pour la première fois aux Concerts au coucher de soleil pour y interpréter les rôles de Idamante, Zerline et la troisième dame dans Idomeno, Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart, sous la direction de Cyri Diederich.

 

 

 

LEO VERMOT-DESROCHES

Tenor

 

Parallèlement à une licence de musicologie à la faculté de Besançon, Léo Vermot-Desroches étudie le violon et le chant, ainsi que le piano, l'écriture musicale et l’improvisation classique au conservatoire de Besançon. En 2013, il intègre le conservatoire de Villeurbanne, puis en 2017, le conservatoire supérieur de Paris dans la classe de Valérie Guillorit.

 

 Il se produit au sein d'ensembles tels que la Cappella Mediterranea, l'Opéra- Studio de Genève, Vox Peregrina, Unacorda, Le Songe du Roi, Ensemble Contraste de Franche-Comté et en tant que soliste du Cortège d’Orphée. Présent en France, en Suisse, en Allemagne et dans divers festivals (Orgue en ville, Orgalie, Les Voix de Maguelone, les Jeux du baroque…). Il se produit aussi bien en concert et dans divers récitals de mélodies françaises, qu’à la scène dans Didon et Énée de Purcell (Énée), Atys de Lully (Le sommeil) ou les Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc (Chevalier de la Force). Par ailleurs, Léo intègre la promotion 2019 à l’Académie Philippe Jaroussky.

 

Découvert récemment par Cyril Diederich, il sera invité pour la première fois aux Concerts au coucher de soleil et interprètera le rôle d’Ottavio dans l’opéra Don Giovanni de Mozart les 23, 24 et 25 août 2021.

 

 

 

GABRIEL JUBLIN

Contre-tenor

Gabriel Julblin est diplômé en chant (DNSPM) du Conservatoire national supérieur de musique de Lyon - département de musique ancienne, puis de la Schola Cantorum de Bâle dans les classes de Dominique Vellard et Gerd Türk où il obtient un Master à l’unanimité avec les félicitations du jury.

 

Il a chanté récemment des motets de J.S. Bach avec l’ensemble La Pedrina, en Suisse, où la presse Oltner Tagblatt a salué sa prestation : “Mention spéciale – le contre-ténor français Gabriel Jublin comme alto s’harmonise de manière fascinante à l’équipe musicale.”

 

En 2019, il a interprété le rôle d’Ulysse dans la Finta Pazza de Francesco Sacrati sous la direction de Leonardo García Alarcón et mise en scène par Jean-Yves Ruf à l’opéra royal de Versailles. En 2017 la critique Olyrix écrit, suite aux représentations d’Alcione de Marin Marais sous la direction de Jordi Savall à l’opéra-comique : “Le contre-ténor Gabriel Jublin chante le rôle de Phosphore de sa voix pure et puissante.”

 

Il collabore avec des ensembles tels que le Concert Spirituel, Pygmalion, l’Ensemble Jacques Moderne, Vox Luminis, La Pedrina, la Capella Reial de Catalunya, sous la direction des chefs : Hervé Niquet, Ton Koopman, Leonardo García Alarcón, Joël Suhubiette, Lionel Meunier, Francesco Saverio Pedrini, Raphaël Pichon et Jordi Savall. Il chante aussi dans des lieux et festivals prestigieux comme le Konzerthaus de Vienne, la philharmonie de Berlin, la Chapelle royale du château de Versailles, le festival de la Chaise-Dieu, le festival d’Ambronay, le festival de Royaumont, le festival Amuz/Laus Polyphoniae d’Anvers, le Festival Oude Muziek de Utrecht, le forum Alte Musik Basel, le Rheingau Musik Festival, le Musikfest de Stuttgart, le Concertgebouw d’Amsterdam.

 

Gabriel Jublin a sorti, en 2018, pour le label suisse Claves records, son premier album solo Zefiro spira consacré à des frottole de la Renaissance et des improvisations, accompagné par le luthiste américain Paul Kieffer.  Ce disque a été nominé aux ICMA dans la catégorie Early Music.  Il a par ailleurs déjà enregistré pour Arcana, Alia Vox, Glossa, Paraty, Ambronay éditions et Mirare.

 

Il participera à la cinquième édition des Concerts au coucher de soleil pour une soirée de concerts consacrée à trois jeunes talents lyriques, concert donné le 27 août à la collégiale Notre-Dame Dalidon, sous la direction de Cyril Diederich.

 

 

 

GILEN GOICOECHEA

Baryton

 

Né en Espagne, de nationalité française, Gilen Goicoechea, issu des conservatoires nationaux,

est un tout jeune artiste en début de carrière.

 

Il obtient plusieurs prix internationaux et est lauréat du concours des Voix nouvelles

2018.

 

Il chante sur les scènes des opéras d’Avignon, de Rouen, de Saint-Etienne… et est invité,

en novembre 2017, au gala des Jeunes Ambassadeurs Lyriques à Montréal, au Canada.

 

Sous la direction de Cyril Diederich, il participe au programme Mozart en tournée avec

l’Orchestre National des Hauts-de-France, présenté, entre autre, à l’Opéra de Lille en

décembre 2018.

 

Dans le cadre de la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil, il a interprété le rôle de

Guglielmo dans Così fan tutte de Mozart ainsi que celui de Sancho Pansa dans

Don Quichotte de Jules Massenet.

 

Dans le cadre de l’Opéra participatif pour jeune public, Gilen fut le Comte Alma Viva dans Les Petites Noces, d’après les Noces de Figaro de Mozart, présentées début 2020 au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

 

Il a été invité en 2020, pour la deuxième fois, à participer aux Concerts au coucher de soleil pour interpréter Leporello et Papageno dans Don Giovanni et La Flûte enchantée de Mozart, sous la direction de Cyril Diederich. Il sera Leporello, dirigé par Cyril Diederich dans l’opéra Don Giovanni de Mozart programmé les 23, 24 et 25 août 2021 à Oppède-le-Vieux

 

 

 

OLIVIER DEJEAN

Basse

 

Olivier Déjean commence ses études de chant au conservatoire de Montpellier dans la classe où il est invité à chanter Enée dans Didon et Enée de Purcell ; il est l’un des trois étudiants dans Der Jasager de Kurt Weill à l’Opéra de Montpellier en partenariat avec

Opéra-Junior. Il entre ensuite au C.N.S.M de Lyon et se produit dans divers rôles, dont John Sorel dans The Consul de Menotti.

 

Il intègre ensuite l’Opéra-Studio de l’Opéra national du Rhin où, pendant deux ans, il participe, entre autres, aux Noces de Figaro pour le jeune public ; Il Matrimonio Segreto de Cimarosa (Robinson) ; Richard III de Battistelli (Brackenbury/Ratcliffe).

 

En juin 2011, il gagne le prix Homme au 11ème forum lyrique international d'Arles. En juillet et novembre, il chante le rôle de Polyphémus dans Acis and Galatée de Haendel.

 

En décembre et janvier 2012, il se produit à l'opéra Grand Avignon dans le rôle d'Antonio des Noces de Figaro, production reprise à l'Opéra de Massy en mars/avril 2012.

 

De janvier à juin 2013, Olivier Déjean a fait partie de la 1ère académie de l'Opéra Comique. Il a chanté dans les spectacles de Cendrillon de Pauline Viardot,Marouf d'Henri Rabaud, ainsi que dans tous les récitals « Rumeurs » de la saison. En juin de cette même

année, il interprète l'Orateur/l'Homme d'arme dans Die Zauberflöte.

 

À la fin du mois d'octobre, il remporte, avec la pianiste Marie Duquesnois, le prix « mélodie contemporaine » du concours international de mélodie française de Toulouse ; puis il est Lucifer dans La Resurrezione de Haendel avec l'ensemble baroque La Risonanza.

 

En juillet 2014, il interprète Angelotti/Sciarrone dans Tosca au festival Les nuits musicales de Bazoches. En novembre, Olivier Déjean crée, avec la pianiste Marie Duquesnois, le duo Mazurka et ils remportent un prix aux concours de mélodie française

de Gordes.

 

De décembre 2014 à février 2015, il est Crespel/Luther dans Les contes d'Hoffmann dans les opéras de Piacenza, Modena, puis Reggio Emilia. En mai 2015, il chante le rôle de Bardolfo dans le Falstaff de Salieri au théâtre d'Herblay. En octobre, il obtient le 1er prix Homme du concours international de Vivonne.

 

En 2016, il chante la basse solo dans le Requiem de Mozart, est Sarastro dans Die Zauberflöte. Il est également Hérode dans San Giovanni Battista de Stradella. En janvier 2017, il était Leporello dans Don Giovanni

 

Lors des saisons 2017, 2018 et 2019, Olivier Déjean est Basile dans une production jeune public du Barbier de Séville. Invité pour la première fois par Cyril Diederich à rejoindre les Concerts au coucher de soleil, Olivier Déjean sera Don Giovanni dans l’opéra de Mozart programmé les 23, 24 et 25 août 2021.

 

 

 

 

JEROME VARNIER

Basse

 

Etudes à l'École d'art lyrique de l'Opéra de Paris, Jérôme Varnier fait ses débuts dans le rôle de Sarastro (Die Zauberflöte) à l’Opéra de Lyon dont il rejoint la troupe de 1995 à 2000.

 

Depuis, il a interprété plus de soixante-dix rôles dont Seneca dans L´Incoronazione di Poppea à l’Opéra de Bordeaux, Marcel dans Les Huguenots au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles et à l'Opéra de Nice, Cardignal Brogni dans La Juive à l’Opéra du Rhin, Frère Laurent dans Roméo et Juliette de Berlioz et de Gounod, Méphistophélès dans Faust de Gounod, Banquo dans Macbeth et Ramfis dans Aïda de Verdi, Colline dans La Bohème de Verdi à l’Opéra Comique à Paris, à Bordeaux et Lyon, Arkel dans Pelléas et Mélisande de Debussy à Leipzig, Budapest, Manaus, Bruxelles, Sydney, Paris, Lyon, Rennes et Bordeaux, Hippolyte et Aricie et OEdipe d’Enescu à l’Opéra de Toulouse, Hippolyte et Aricie, Pelléas et Mélisande, Capriccio au Theater an der Wien, Hamlet au Dutch National Opera d’Amsterdam, Le Balcon de Eötvös et L’Étoile de Chabrier au Teatro alla Scala de Milan, L’enfant et les Sortilèges au festival d’Aix-en-Provence et festival Radio France et Montpellier.

 

Jérôme Varnier se consacre aux concerts, notamment dans L’Enfance du Christ, La Damnation de Faust et Roméo et Juliette de Berlioz, La Vida Breve de Manuel de Falla, Pelléas et Mélisande de Debussy, Renard de Stravinsky… et aux récitals de mélodies avec les pianistes Alexandre Tharaud, Fabrice Boulanger, Jean-Louis Hagenauer…

 

Il a chanté sous la direction de chefs tels que : Myung-Whun Chung, Peter Eötvös, Bernard Haitink, Esa-Pekka Salonen, Antonio Pappano, Marcello Viotti… avec les orchestres National de France, Philharmonia Orchestra de Londres, le Münchner Rundfunkorchester, Concertgebouw d'Amsterdam… et a travaillé avec les metteurs en scène : Peter Stein, Robert Wilson, Olivier Py, Laurent Pelly, Robert Carsen, Nicolas Joël, Nadine Duffaut…

 

Parmi ses projets, il chantera le rôle d’Arkel de Pelléas et Mélisande de Debussy à Kanazawa et Tokyo au Japon, le Requiem de Verdi avec le Sydney Symphony Orchestra, à Vienne en Autriche, dans la production de Guillaume Tell de Rossini à l'Opéra Comique à Paris et dans une production d’Hamlet d’Ambroise Thomas. Il vient de chanter, cette saison, Sarastro de La Flûte enchantée à Tours et Hamlet à l’Opéra Comique de Paris.

 

Sous la direction musicale de Cyril Diederich, il a chanté dans les productions de : Béatrice et Bénédict de Hector Berlioz à l'Opéra du Rhin à Strasbourg La Bohème de Giacomo Puccini à l'Opéra Comique à Paris Roméo et Juliette de Charles Gounod à l'Opéra de Massy Le Requiem de Mozart en l'Église de la Madeleine à Paris Faust de Charles Gounod à l'Opéra de Massy. Il a interprété le rôle de Don Alfonso dans Così fan tutte de Mozart les 21 et 22 août et le rôle de Don Quichotte de Massenet les 24 et 25 août, pour la saison 2019 des Concerts au coucher de soleil. @Il sera le Commandeur dans l’opéra de Mozart Don Giovanni programmé les 23, 24 et 25 août 2021.

 

 

 

 

 

LA BILLETTERIE

 

Ouverture de la billetterie à partir du 1er mai 20

 

Combien ?

 

Prix des places pour Don Giovanni : 30 euros

Tarif réduit : 15 euros (moins de 16 ans).

 

Prix des places concert jeunes talents : 25 euros

Tarif réduit : 15 euros (moins de 16 ans).

 

 

Comment ?

 

PAR INTERNET

 

Sur le site billetweb à l'adresse suivante:

 

https://www.billetweb.fr

 

Vous devrez, ensuite, imprimer vous-même vos réservations que vous présenterez, le soir de la date que vous aurez choisie, au contrôle situé à l’entrée de la place.

 

 

PAR COURRIEL

 

lesconcertsaucoucherdesoleil@gmail.com

 

 

PAR CHÈQUE ET PAR CORRESPONDANCE

 

Vous pouvez réserver vos places par correspondance et ce jusqu’au 1er août, en nous adressant un courrier précisant bien :

 

- votre nom et prénom

- votre adresse, votre numéro de téléphone ainsi que votre adresse électronique

- le ou les dates retenues

- le nombre de places souhaitées pour chacune des dates et le tarif appliqué

(joindre une photocopie des justificatifs correspondants si application de tarif réduit jeunes de moins de 16 ans).

 

Joignez ensuite votre règlement, par chèque bancaire libellé à l’ordre de l’association de Les Concerts au coucher de soleil, correspondant au total de vos réservations, et adressez votre courrier à l’adresse suivante :

Les Concerts au coucher de soleil – 75, rue Félix Autard – 84580 Oppède

 

Vos places seront à retirer, le soir même du concert choisi, à l’accueil/billetterie qui vous sera réservé, place de la Croix, à Oppède-le-Vieux, à partir de 19 h 30.

Toutefois, si vous souhaitez recevoir vos billets par la poste, nous vous remercions de joindre à votre règlement, une enveloppe timbrée libellée à votre adresse.

Attention, aucune réservation ne pourra être effectuée sans paiement initial.

 

 

SUR PLACE (en espèces, CB ou par chèque)

 

Au point accueil : tous les jours, place de la Croix à Oppède-le-Vieux à partir du mardi 3 août de 11 h à 13 h et de 17 h à 19 h.

 

Une vente de billets est également prévue le soir même des concerts, en fonction des places disponibles.

 

RENSEIGNEMENTS : 00 33 7 69 88 34 70

 

 

 

 

 

 

LES INFOS PRATIQUES

 

Où ?

 

À Oppède-le-Vieux, un des plus authentiques villages du Luberon.

 

Quand ?

 

Du 21 au 27 août 2021

 

 

 

Pour venir à Oppède-le-Vieux, l’accès se fera uniquement par la route de Maubec puis la départementale D 176, pour atteindre, au détour d’un virage, le parking Sainte-Cécile où vous devrez stationner votre véhicule . Le parking sera gratuit dès 18h les jours de concert. Il vous sera impossible de garer votre véhicule à un autre endroit, l’accès à la commune étant réglementé par un arrêté municipal.

 

Pour vous rendre sur le lieu de concert, situé Place de la Croix, prendre le sentier du jardin paysager et descendre par la rue Sainte-Cécile où notre hôtesse responsable de la billetterie vous accueillera à partir de 19h30.

 

Pour les personnes qui ont des difficultés à se déplacer, un service de navette est organisé à l’arrivée du parking jusqu’à la place de la Croix : il vous conviendra alors de vous signaler auprès de nos bénévoles.

 

Pour des raisons évidentes de sécurité et dans le souci de respecter les lieux, l’ensemble du site sera décrété non-fumeur par arrêté municipal. Il sera absolument interdit de fumer sur l’ensemble du parcours.

 

Sachez qu’au regard des mesures que vient de prendre le gouvernement et de la régression de la pandémie, tout nous laisse espérer un accueil serein dans ce lieu de plein air. Toutefois si nous devions être amenés à respecter de nouvelles règles, au mois d’août, nous suivrons avec respect les consignes (masques et gels par exemple) et mettront en place les distanciations obligatoires.

La place de la Croix est vaste, vous pouvez donc acheter sans crainte et sans risque vos places dès maintenant.

 

Au plaisir de vous retrouver.

 

 

 

 

 

LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

'Rétrospective 2018

 

 

 

 

 

'Rétrospective 2017

 

 

 

 

 

ILS EN PARLENT

Reportage télé matin sur france 2

ao6ut 2018

 

Reportage la provence

activités culturelles

août 2017

CLIQUEZ ICI !

 

Reportage sur le site de france 3 provence-alpes côte d'azur

aout 2017

CLIQUEZ ICI !

 

 

 

 

 

AIDER LE FESTIVAL

 

Chers amis des Concerts au coucher de soleil,

 

Vous avez peut-être déjà, par le passé, soutenu activement notre festival et votre contribution fut une aide fort précieuse qui nous a permis de "lancer" notre projet musical à Oppède-le-Vieux en 2017.

 

Notre action artistique n’est effectivement réalisable que grâce à des aides financières complémentaires, la commune, en apport technique et logistique, ne pouvant rester en solitaire à nous attribuer une subvention. Il s’agit également et surtout de poursuivre notre politique de prix de places volontairement bas qui permet, depuis 4 ans, à un plus large public de découvrir l’art lyrique. Mais la recette de billetterie ne peut, à elle seule, couvrir la totalité des dépenses nécessaires à la production d’un festival que nous souhaitons de qualité.

 

Aujourd’hui, le nombre grandissant de partenaires locaux et de donateurs a conforté notre équilibre mais il doit s’accroître encore si nous voulons poursuivre notre programmation consacrée, depuis 2019, aux opéras de Mozart et mener des actions de pédagogie et d’actions citoyennes, tout au long de l’année.

Cette cinquième édition, plus ambitieuse, présentera l’opéra de Mozart, Don Govianni, gardant l’idée d’une version resserrée permettant d’ouvrir l’opéra à tous.

 

Les liens avec la médiathèque et La Strada se poursuivront, à l’avenir, pour permettre des années riches d’échanges et de culture.

 

Notre action ne peut se poursuivre qu’avec vous pour, ensemble, continuer de faire vivre musicalement le territoire d’Oppède-le-Vieux dans le cadre de son label de village patrimonial remarquable.

 

Si vous voulez bien nous aider, sachez que nous lançons un nouvel à participation pour l’édition 2021, sachant toute somme versée ouvre à un crédit d'impôt de 66% pour toutes les personnes physiques et de 60% pour les entreprises, notre association étant reconnue d’utilité publique.

 

Soyez par avance, ici, remerciés.

 

 

 

 

 

REMERCIEMENTS

 

Merci !

 

Les concerts au coucher de soleil 2021 ne pourraient exister sans le soutien de

Jean-Pierre Gérault, maire d’Oppède, de ses adjoints et de toute l’équipe municipale,

et des équipes techniques menées par Fred Resueno.

Qu’ils soient tous ici vivement remerciés.

 

Nous tenons, également, à rendre hommage à celles et ceux qui, par leurs dons,

nous aident à financer les concerts de cette cinquième édition :

 

Bioshop Coustellet, Home service, IBS, Le Crédit Agricole Alpes Provence,

Le domaine de La Garelle, Le Domaine de Jeanne, Provence Matériaux,

VDB Energie Bois, Vision Plus

 

ainsi que

 

Madame Apka, Madame Mireille Besson, Monsieur Jean-Léonard de Meuron,

Monsieur et Madame Dauzats, Monsieur Franck Ceddaha, Monsieur Patrick Frey,

Monsieur Laurent Mion, Monsieur Philippe Mion, Monsieur Jean-François Moyersoen,

Madame Sandrine Sauret, Monsieur Robert Soulat,

Monsieur Philippe Schamber, Monsieur Ridley Scott.

 

 

Notre gratitude également à celles et ceux qui nous accompagnent fidèlement

dans leurs actions et leur bénévolat :

 

Alexandre Aubanel, Mireille et Michel Aurelle,

Dominique et William Bouvier, Christine et Robert Bozza,

Marino et Dominique Brault, Martine Bosc,

Monique et Yves Cambier, David Diederich,

Mireille et Pierrick Drancourt, Virginie Jeannin-Kléber,

Pascal Martin, Maryline et Jean-Yves Maïquès,

Stanislas Panon, Evelyne Pasquet, Martin Staffansson,

Adrien Temporin, Céline Thiébaut,

 

Franck Delahaye – Luberon Cœur de Provence et toute son équipe,

 

Messieurs Alain Vall et Romain Noël du magasin Super U,

France Bleu Vaucluse et France Musique.

 

production : Marie-Dominique Besson

 

 06 62 36 78 47  - marie dominiquebesson@gmail.com

 

crédits photos et diaporamas : Alexandre Aubanel

 

création du site internet : David Diederich

 

#lcacds

 #lesconcertsaucoucherdesoleil

#concertcoucherdesoleil

© Les Concerts au coucher de soleil - 2021

 "Chers amis, C’est en gardant mémoire de l’été 2020, où nous avons pu organiser la quatrième édition des Concerts au coucher de soleil, que je poursuis, aujourd’hui, le festival avec conviction, l’inscrivant en fidélité dans ce lieu magique, site patrimonial d’Oppède-le-Vieux. Retrouver l’été prochain le cycle Mozart, initié en 2019, était ma priorité et c’est avec plaisir que je vous propose de nous rejoindre les 23, 24 ou 25 août 2021 pour découvrir l’opéra Don Giovanni. Les solistes du Paris Symphonic Orchestra, tous membres des grands orchestres français nationaux formeront, avec nos chanteurs lyriques, un ensemble d’artistes fidèles aux concerts depuis la création. Pour garder le sens du devoir de transmission, j’ai le plaisir d’inviter, cette année, trois jeunes talents de haut niveau, issus de la nouvelle génération, découverts à l’occasion des grands concours internationaux de chants. Un concert exceptionnel, sera présenté en la collégiale Notre-Dame Dalidon et sur son parvis, le 27 août 2021, dans un répertoire allant de la musique sacrée aux plus beaux airs d’opéras. Je forme le vœu que nous partagions, au cœur de la commune d’Oppède-le-Vieux, cette exceptionnelle aventure musicale orientée vers l’opéra et qu’elle devienne pérenne. Je vous confirme que, quel que soit l’horizon sanitaire, nous saurons, comme l’an passé, nous adapter au mieux afin de vous accueillir dans le respect d’un protocole qui serait imposé. En attendant de vous retrouver dans le partage émotionnel." Cyril Diederich Directeur musical et artistique des Concerts au coucher de soleil Le mot du maire : "Depuis cinq ans la magie des Concerts au coucher du soleil, organisés par l’association éponyme sous la direction du maestro Cyril Diederich, nous entraîne au gré des plus beaux airs lyriques, au crépuscule, dans le cadre féerique de la collégiale de Notre Dame d’Alidon au vieil Oppède. En 2020, malgré le contexte sanitaire, cet événement fut une des rares manifestations culturelles maintenues dans le Luberon au cours de l’été. Le succès a été au rendez-vous récompensant ainsi l’immense travail préparatif de l’ensemble des équipes mobilisées, musiciens, techniciens, bénévoles, le soutien des sponsors et des élus ! Nous avons tenu le défi de maintenir cette magnifique initiative culturelle, fruit du talent et de la générosité, afin qu’elle puisse se prolonger malgré la pandémie. C’est ainsi qu’il a été décidé de « descendre » de notre Dame d’Alidon à la place de la Croix afin de disposer d’un espace suffisant tout en conservant une qualité des lieux propice à l’éclosion de cette alchimie lyrique. Cette cinquième édition, c’est aussi le signe de la maturité. Le nombre cinq représentant dans l’art alchimique très présent dans l’oeuvre de Mozart, celui de la quintessence, par la réunion des quatre éléments complétés d’un cinquième, qui, au centre de tout, assure la cohésion et l’harmonie de l’ensemble. Cette année sera donc l’année de l’opéra Don Giovanni, oeuvre centrale de Mozart, considérée comme la quintessence du génie mozartien, que Richard Wagner qualifiait de « l’opéra des opéras », comme le rappelle Cyril Diederich. L’édition 2021 sera donc l’occasion de nous retrouver pour ce rendez-vous estival exceptionnel et je remercie, par avance, toutes celles et ceux qui par leur talent, leur mobilisation et leur dévouement en permettront son accomplissement afin que vive, à Oppède, l’art, la culture et le partage." Jean-Pierre Gérault Maire d’Oppède "La musique... l’opéra... comme une respiration, un souffle de vie, un cadeau aux égarés comme aux gens heureux... Lorsqu’il y a cinq ans, Cyril Diederich m’a demandé de le rejoindre pour retrouver Oppède-le-Vieux comme au temps jadis d’un festival sous les remparts, j’ai immédiatement adhéré au projet de cette nouvelle aventure musicale qui semblait pouvoir trouver sa place dans ce lieu magique qu’est la collégiale Notre-Dame Dalidon, à « l’heure bleue » de la fin du jour. Les concerts au coucher de soleil étaient nés. Le premier « rayonnement » ou « cadeau » ou « bonheur » fut de retrouver, aux côtés du Maestro, la passion de fidèles musiciens solistes et chanteurs lyriques au talent reconnu, dans une communauté harmonieuse au service de la musique et de l’opéra en particulier. Le soutien des élus, l’investissement des bénévoles, la générosité des familles locales « hébergeantes » et la contribution financière de premiers donateurs furent parallèlement le secret de l’aboutissement de ce projet un peu fou. La présence d’un public nombreux a été comme une récompense gratifiante pour notre petite équipe tout comme pour celles et ceux qui se sont investis sans compter à nos côtés. Aujourd’hui, à l’aube de notre prochaine édition, bravant le temps des fragilités de tous bords, nous poursuivons le chemin en confiance, convaincus que la vérité des cœurs est indestructible, l’émotion toujours possible, face aux maux de ce monde en tourbillon. Si nous ne pouvons suivre seuls ce chemin, je suis aujourd’hui convaincue que l’opéra pour tous nous rassemblera autour de valeurs humaines simples et que chacun apportera sa contribution pour rendre pérenne l’opéra au coucher de soleil. Quelle que soit votre participation elle sera la bienvenue." Marie-Dominique Besson, Présidente
 "Chers amis, C’est en gardant mémoire de l’été 2020, où nous avons pu organiser la quatrième édition des Concerts au coucher de soleil, que je poursuis, aujourd’hui, le festival avec conviction, l’inscrivant en fidélité dans ce lieu magique, site patrimonial d’Oppède-le-Vieux. Retrouver l’été prochain le cycle Mozart, initié en 2019, était ma priorité et c’est avec plaisir que je vous propose de nous rejoindre les 23, 24 ou 25 août 2021 pour découvrir l’opéra Don Giovanni. Les solistes du Paris Symphonic Orchestra, tous membres des grands orchestres français nationaux formeront, avec nos chanteurs lyriques, un ensemble d’artistes fidèles aux concerts depuis la création. Pour garder le sens du devoir de transmission, j’ai le plaisir d’inviter, cette année, trois jeunes talents de haut niveau, issus de la nouvelle génération, découverts à l’occasion des grands concours internationaux de chants. Un concert exceptionnel, sera présenté en la collégiale Notre-Dame Dalidon et sur son parvis, le 27 août 2021, dans un répertoire allant de la musique sacrée aux plus beaux airs d’opéras. Je forme le vœu que nous partagions, au cœur de la commune d’Oppède-le-Vieux, cette exceptionnelle aventure musicale orientée vers l’opéra et qu’elle devienne pérenne. Je vous confirme que, quel que soit l’horizon sanitaire, nous saurons, comme l’an passé, nous adapter au mieux afin de vous accueillir dans le respect d’un protocole qui serait imposé. En attendant de vous retrouver dans le partage émotionnel." Cyril Diederich Directeur musical et artistique des Concerts au coucher de soleil Le mot du maire : "Depuis cinq ans la magie des Concerts au coucher du soleil, organisés par l’association éponyme sous la direction du maestro Cyril Diederich, nous entraîne au gré des plus beaux airs lyriques, au crépuscule, dans le cadre féerique de la collégiale de Notre Dame d’Alidon au vieil Oppède. En 2020, malgré le contexte sanitaire, cet événement fut une des rares manifestations culturelles maintenues dans le Luberon au cours de l’été. Le succès a été au rendez-vous récompensant ainsi l’immense travail préparatif de l’ensemble des équipes mobilisées, musiciens, techniciens, bénévoles, le soutien des sponsors et des élus ! Nous avons tenu le défi de maintenir cette magnifique initiative culturelle, fruit du talent et de la générosité, afin qu’elle puisse se prolonger malgré la pandémie. C’est ainsi qu’il a été décidé de « descendre » de notre Dame d’Alidon à la place de la Croix afin de disposer d’un espace suffisant tout en conservant une qualité des lieux propice à l’éclosion de cette alchimie lyrique. Cette cinquième édition, c’est aussi le signe de la maturité. Le nombre cinq représentant dans l’art alchimique très présent dans l’oeuvre de Mozart, celui de la quintessence, par la réunion des quatre éléments complétés d’un cinquième, qui, au centre de tout, assure la cohésion et l’harmonie de l’ensemble. Cette année sera donc l’année de l’opéra Don Giovanni, oeuvre centrale de Mozart, considérée comme la quintessence du génie mozartien, que Richard Wagner qualifiait de « l’opéra des opéras », comme le rappelle Cyril Diederich. L’édition 2021 sera donc l’occasion de nous retrouver pour ce rendez-vous estival exceptionnel et je remercie, par avance, toutes celles et ceux qui par leur talent, leur mobilisation et leur dévouement en permettront son accomplissement afin que vive, à Oppède, l’art, la culture et le partage." Jean-Pierre Gérault Maire d’Oppède "La musique... l’opéra... comme une respiration, un souffle de vie, un cadeau aux égarés comme aux gens heureux... Lorsqu’il y a cinq ans, Cyril Diederich m’a demandé de le rejoindre pour retrouver Oppède-le-Vieux comme au temps jadis d’un festival sous les remparts, j’ai immédiatement adhéré au projet de cette nouvelle aventure musicale qui semblait pouvoir trouver sa place dans ce lieu magique qu’est la collégiale Notre-Dame Dalidon, à « l’heure bleue » de la fin du jour. Les concerts au coucher de soleil étaient nés. Le premier « rayonnement » ou « cadeau » ou « bonheur » fut de retrouver, aux côtés du Maestro, la passion de fidèles musiciens solistes et chanteurs lyriques au talent reconnu, dans une communauté harmonieuse au service de la musique et de l’opéra en particulier. Le soutien des élus, l’investissement des bénévoles, la générosité des familles locales « hébergeantes » et la contribution financière de premiers donateurs furent parallèlement le secret de l’aboutissement de ce projet un peu fou. La présence d’un public nombreux a été comme une récompense gratifiante pour notre petite équipe tout comme pour celles et ceux qui se sont investis sans compter à nos côtés. Aujourd’hui, à l’aube de notre prochaine édition, bravant le temps des fragilités de tous bords, nous poursuivons le chemin en confiance, convaincus que la vérité des cœurs est indestructible, l’émotion toujours possible, face aux maux de ce monde en tourbillon. Si nous ne pouvons suivre seuls ce chemin, je suis aujourd’hui convaincue que l’opéra pour tous nous rassemblera autour de valeurs humaines simples et que chacun apportera sa contribution pour rendre pérenne l’opéra au coucher de soleil. Quelle que soit votre participation elle sera la bienvenue." Marie-Dominique Besson, Présidente
 "Chers amis, C’est en gardant mémoire de l’été 2020, où nous avons pu organiser la quatrième édition des Concerts au coucher de soleil, que je poursuis, aujourd’hui, le festival avec conviction, l’inscrivant en fidélité dans ce lieu magique, site patrimonial d’Oppède-le-Vieux. Retrouver l’été prochain le cycle Mozart, initié en 2019, était ma priorité et c’est avec plaisir que je vous propose de nous rejoindre les 23, 24 ou 25 août 2021 pour découvrir l’opéra Don Giovanni. Les solistes du Paris Symphonic Orchestra, tous membres des grands orchestres français nationaux formeront, avec nos chanteurs lyriques, un ensemble d’artistes fidèles aux concerts depuis la création. Pour garder le sens du devoir de transmission, j’ai le plaisir d’inviter, cette année, trois jeunes talents de haut niveau, issus de la nouvelle génération, découverts à l’occasion des grands concours internationaux de chants. Un concert exceptionnel, sera présenté en la collégiale Notre-Dame Dalidon et sur son parvis, le 27 août 2021, dans un répertoire allant de la musique sacrée aux plus beaux airs d’opéras. Je forme le vœu que nous partagions, au cœur de la commune d’Oppède-le-Vieux, cette exceptionnelle aventure musicale orientée vers l’opéra et qu’elle devienne pérenne. Je vous confirme que, quel que soit l’horizon sanitaire, nous saurons, comme l’an passé, nous adapter au mieux afin de vous accueillir dans le respect d’un protocole qui serait imposé. En attendant de vous retrouver dans le partage émotionnel." Cyril Diederich Directeur musical et artistique des Concerts au coucher de soleil Le mot du maire : "Depuis cinq ans la magie des Concerts au coucher du soleil, organisés par l’association éponyme sous la direction du maestro Cyril Diederich, nous entraîne au gré des plus beaux airs lyriques, au crépuscule, dans le cadre féerique de la collégiale de Notre Dame d’Alidon au vieil Oppède. En 2020, malgré le contexte sanitaire, cet événement fut une des rares manifestations culturelles maintenues dans le Luberon au cours de l’été. Le succès a été au rendez-vous récompensant ainsi l’immense travail préparatif de l’ensemble des équipes mobilisées, musiciens, techniciens, bénévoles, le soutien des sponsors et des élus ! Nous avons tenu le défi de maintenir cette magnifique initiative culturelle, fruit du talent et de la générosité, afin qu’elle puisse se prolonger malgré la pandémie. C’est ainsi qu’il a été décidé de « descendre » de notre Dame d’Alidon à la place de la Croix afin de disposer d’un espace suffisant tout en conservant une qualité des lieux propice à l’éclosion de cette alchimie lyrique. Cette cinquième édition, c’est aussi le signe de la maturité. Le nombre cinq représentant dans l’art alchimique très présent dans l’oeuvre de Mozart, celui de la quintessence, par la réunion des quatre éléments complétés d’un cinquième, qui, au centre de tout, assure la cohésion et l’harmonie de l’ensemble. Cette année sera donc l’année de l’opéra Don Giovanni, oeuvre centrale de Mozart, considérée comme la quintessence du génie mozartien, que Richard Wagner qualifiait de « l’opéra des opéras », comme le rappelle Cyril Diederich. L’édition 2021 sera donc l’occasion de nous retrouver pour ce rendez-vous estival exceptionnel et je remercie, par avance, toutes celles et ceux qui par leur talent, leur mobilisation et leur dévouement en permettront son accomplissement afin que vive, à Oppède, l’art, la culture et le partage." Jean-Pierre Gérault Maire d’Oppède "La musique... l’opéra... comme une respiration, un souffle de vie, un cadeau aux égarés comme aux gens heureux... Lorsqu’il y a cinq ans, Cyril Diederich m’a demandé de le rejoindre pour retrouver Oppède-le-Vieux comme au temps jadis d’un festival sous les remparts, j’ai immédiatement adhéré au projet de cette nouvelle aventure musicale qui semblait pouvoir trouver sa place dans ce lieu magique qu’est la collégiale Notre-Dame Dalidon, à « l’heure bleue » de la fin du jour. Les concerts au coucher de soleil étaient nés. Le premier « rayonnement » ou « cadeau » ou « bonheur » fut de retrouver, aux côtés du Maestro, la passion de fidèles musiciens solistes et chanteurs lyriques au talent reconnu, dans une communauté harmonieuse au service de la musique et de l’opéra en particulier. Le soutien des élus, l’investissement des bénévoles, la générosité des familles locales « hébergeantes » et la contribution financière de premiers donateurs furent parallèlement le secret de l’aboutissement de ce projet un peu fou. La présence d’un public nombreux a été comme une récompense gratifiante pour notre petite équipe tout comme pour celles et ceux qui se sont investis sans compter à nos côtés. Aujourd’hui, à l’aube de notre prochaine édition, bravant le temps des fragilités de tous bords, nous poursuivons le chemin en confiance, convaincus que la vérité des cœurs est indestructible, l’émotion toujours possible, face aux maux de ce monde en tourbillon. Si nous ne pouvons suivre seuls ce chemin, je suis aujourd’hui convaincue que l’opéra pour tous nous rassemblera autour de valeurs humaines simples et que chacun apportera sa contribution pour rendre pérenne l’opéra au coucher de soleil. Quelle que soit votre participation elle sera la bienvenue." Marie-Dominique Besson, Présidente
 "Chers amis, C’est en gardant mémoire de l’été 2020, où nous avons pu organiser la quatrième édition des Concerts au coucher de soleil, que je poursuis, aujourd’hui, le festival avec conviction, l’inscrivant en fidélité dans ce lieu magique, site patrimonial d’Oppède-le-Vieux. Retrouver l’été prochain le cycle Mozart, initié en 2019, était ma priorité et c’est avec plaisir que je vous propose de nous rejoindre les 23, 24 ou 25 août 2021 pour découvrir l’opéra Don Giovanni. Les solistes du Paris Symphonic Orchestra, tous membres des grands orchestres français nationaux formeront, avec nos chanteurs lyriques, un ensemble d’artistes fidèles aux concerts depuis la création. Pour garder le sens du devoir de transmission, j’ai le plaisir d’inviter, cette année, trois jeunes talents de haut niveau, issus de la nouvelle génération, découverts à l’occasion des grands concours internationaux de chants. Un concert exceptionnel, sera présenté en la collégiale Notre-Dame Dalidon et sur son parvis, le 27 août 2021, dans un répertoire allant de la musique sacrée aux plus beaux airs d’opéras. Je forme le vœu que nous partagions, au cœur de la commune d’Oppède-le-Vieux, cette exceptionnelle aventure musicale orientée vers l’opéra et qu’elle devienne pérenne. Je vous confirme que, quel que soit l’horizon sanitaire, nous saurons, comme l’an passé, nous adapter au mieux afin de vous accueillir dans le respect d’un protocole qui serait imposé. En attendant de vous retrouver dans le partage émotionnel." Cyril Diederich Directeur musical et artistique des Concerts au coucher de soleil Le mot du maire : "Depuis cinq ans la magie des Concerts au coucher du soleil, organisés par l’association éponyme sous la direction du maestro Cyril Diederich, nous entraîne au gré des plus beaux airs lyriques, au crépuscule, dans le cadre féerique de la collégiale de Notre Dame d’Alidon au vieil Oppède. En 2020, malgré le contexte sanitaire, cet événement fut une des rares manifestations culturelles maintenues dans le Luberon au cours de l’été. Le succès a été au rendez-vous récompensant ainsi l’immense travail préparatif de l’ensemble des équipes mobilisées, musiciens, techniciens, bénévoles, le soutien des sponsors et des élus ! Nous avons tenu le défi de maintenir cette magnifique initiative culturelle, fruit du talent et de la générosité, afin qu’elle puisse se prolonger malgré la pandémie. C’est ainsi qu’il a été décidé de « descendre » de notre Dame d’Alidon à la place de la Croix afin de disposer d’un espace suffisant tout en conservant une qualité des lieux propice à l’éclosion de cette alchimie lyrique. Cette cinquième édition, c’est aussi le signe de la maturité. Le nombre cinq représentant dans l’art alchimique très présent dans l’oeuvre de Mozart, celui de la quintessence, par la réunion des quatre éléments complétés d’un cinquième, qui, au centre de tout, assure la cohésion et l’harmonie de l’ensemble. Cette année sera donc l’année de l’opéra Don Giovanni, oeuvre centrale de Mozart, considérée comme la quintessence du génie mozartien, que Richard Wagner qualifiait de « l’opéra des opéras », comme le rappelle Cyril Diederich. L’édition 2021 sera donc l’occasion de nous retrouver pour ce rendez-vous estival exceptionnel et je remercie, par avance, toutes celles et ceux qui par leur talent, leur mobilisation et leur dévouement en permettront son accomplissement afin que vive, à Oppède, l’art, la culture et le partage." Jean-Pierre Gérault Maire d’Oppède "La musique... l’opéra... comme une respiration, un souffle de vie, un cadeau aux égarés comme aux gens heureux... Lorsqu’il y a cinq ans, Cyril Diederich m’a demandé de le rejoindre pour retrouver Oppède-le-Vieux comme au temps jadis d’un festival sous les remparts, j’ai immédiatement adhéré au projet de cette nouvelle aventure musicale qui semblait pouvoir trouver sa place dans ce lieu magique qu’est la collégiale Notre-Dame Dalidon, à « l’heure bleue » de la fin du jour. Les concerts au coucher de soleil étaient nés. Le premier « rayonnement » ou « cadeau » ou « bonheur » fut de retrouver, aux côtés du Maestro, la passion de fidèles musiciens solistes et chanteurs lyriques au talent reconnu, dans une communauté harmonieuse au service de la musique et de l’opéra en particulier. Le soutien des élus, l’investissement des bénévoles, la générosité des familles locales « hébergeantes » et la contribution financière de premiers donateurs furent parallèlement le secret de l’aboutissement de ce projet un peu fou. La présence d’un public nombreux a été comme une récompense gratifiante pour notre petite équipe tout comme pour celles et ceux qui se sont investis sans compter à nos côtés. Aujourd’hui, à l’aube de notre prochaine édition, bravant le temps des fragilités de tous bords, nous poursuivons le chemin en confiance, convaincus que la vérité des cœurs est indestructible, l’émotion toujours possible, face aux maux de ce monde en tourbillon. Si nous ne pouvons suivre seuls ce chemin, je suis aujourd’hui convaincue que l’opéra pour tous nous rassemblera autour de valeurs humaines simples et que chacun apportera sa contribution pour rendre pérenne l’opéra au coucher de soleil. Quelle que soit votre participation elle sera la bienvenue." Marie-Dominique Besson, Présidente